Tout sur l’évolution du taux de crédit immobilier

evolution taux credit immobilier

Lors d’un emprunt auprès d’un organisme financier pour s’approprier une demeure, il est indispensable de prendre en considération le taux du crédit immobilier. Il s’agit d’un taux qui ne cesse d’évoluer chaque année aux dépens du marché financier et économique. Ainsi, pour mieux l’appréhender, il est préférable de retracer son évolution.

Le taux du crédit immobilier

Le taux de crédit immobilier n’est tout autre que la majoration du prêt que la banque demande aux emprunteurs. Autrement dit, il s’agit du taux qui permet aux demandeurs de connaitre le montant d’intérêt qu’ils doivent verser à l’organisme financier. Généralement, les intérêts sont sensiblement équivalents d’une banque à une autre. Cependant, dans le cas d’un crédit immobilier, ces derniers sont influencés par le marché financier et peuvent donc évoluer d’une manière très forte. En remontant, par exemple dans les années 90, le taux moyen des crédits étaient supérieurs à 9%. Cela avait pour conséquence la réduction drastique de la capacité des ménages à revenus modestes à emprunter de l’argent et à se procurer leurs propres demeures. Se rendant compte de cette circonstance, les organismes financiers se sont imposé un baromètre des taux afin de faciliter le suivi de l’évolution des taux de crédit sur le marché. Il faut d’autres part noter que l’évolution des intérêts dépend du pouvoir d’achat, mais aussi des moyens de remboursement de la population.

L’évolution des taux de crédit

Bien qu’en 2006, le pourcentage des taux d’intérêt ait été réduit à 3,5%, il a connu une hausse entre les années 1993 à 1999. Après, ils ont été repartis et ont atteint plus de 5% en 2008. Depuis le début de l’année 2008, le taux de crédit n’a cessé d’évoluer et pouvait aller jusqu’à 15%. De telles circonstances étaient certainement dues aux crises financières dont les banques ont dû faire face. Ainsi, pour ne pas tomber dans la faillite, il a fallu faire chuter les taux d’emprunt pour relancer l’économie et limiter l’effondrement. En prenant en considération ces circonstances, seuls les emprunteurs qui avaient un grand profit pouvaient être courtisés par la banque et en ce sens, bénéficier d’un taux de crédit intéressant. C’est dans ce cadre qu’ils peuvent obtenir un taux largement inférieur à la moyenne ou au baromètre de 6%. Cependant, il faut rappeler le fait que plus l’intérêt est faible, plus les risques de tomber sur les mauvaises surprises sont majeurs. En effet, le demandeur pourrait au final rembourser bien plus qu’il ne l’imagine.

Les meilleurs taux d’intérêt

Pour obtenir le meilleur taux d’intérêt, il est indispensable de faire jouer la concurrence. Pour ce faire, il suffirait de se rendre sur les sites des organismes financiers qui, généralement, disposent d’un simulateur de crédit. Ces derniers ne demandent que le montant total et le temps de remboursement estimé. Cela permettra à l’emprunteur de connaitre la mensualité et l’intérêt à verser auprès des organismes financiers. Ensuite, l’avis d’un notaire est fortement recommandé pour pouvoir se statuer sur une décision. Ce sont des experts en matière d’immobilier et qui sauront conseiller la personne sur quel prêt souscrire. Ils pourront d’ailleurs négocier avec l’organisme financier au nom de l’emprunteur.

L’usage d’un simulateur de prêt

À ce jour, pour pouvoir bénéficier d’un prêt au meilleur taux, l’usage d’un simulateur semble être une alternative séduisante. Pratique, fiable et respectueuse envers la vie privée de chacun, cet outil a pour fonction de calculer la mensualité à verser chaque mois et de comparer les multitudes d’offres de prêt pour ne retenir que les meilleurs. La calculette en ligne constitue donc un réel gain de temps pour ses projets de financements. Concrètement, ils analysent chacune des propositions faites par les organismes financiers et les taux moyens donnés par les courtiers chaque mois. Le simulateur va, ensuite, faire les comparaisons indépendamment pour se statuer sur l’évolution du taux trimestriel ou annuel.

L’aide d’un notaire

Parfois, les offres de prêt aux meilleurs taux d’intérêt sont faciles à trouver, mais difficiles à obtenir. Bien que les banques fassent des efforts pour alléger les critères d’éligibilités, elles ne retiennent en général que les dossiers intéressants. Ainsi, faire appel à un courtier ou un notaire pour la constitution d’un dossier solide s’avère être indispensable.  Étant donné qu’ils s’agissent d’experts, ils peuvent négocier au nom de son client pour obtenir un accord sur la mensualité et le taux d’intérêt du prêt. Avec l’intervention d’un notaire, les frais de dossier ainsi que les dépenses relatives à la constitution de ce dernier seront moindres si l’intéressé procède à un remboursement anticipé. Enfin, si le demandeur ne désire pas faire éplucher les offres sur internet, il peut solliciter l’aide d’un courtier. Ces derniers leur épargneront une belle perte de temps en cherchant moyennant une commission les meilleures offres de prêt avec un excellent taux d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *